Le monastère de Sera et son débat des moines

Situé dans la périphérie de Lhassa, le monastère de Sera (1439) fait partie des trois monastères majeurs et collèges monastiques de Lhassa avec les monastères de Ganden et Drepung.

Il est d’obédience Gelukpa (école des bonnets jaunes, celle des Dalaï-lamas).

Jusqu’aux bombardements de 1959, le monastère abritait plus de 5000 moines, il en compte entre 100 et 500 aujourd’hui.

Le débat des moines

Au monastère de Sera il est très facile d’assister au débat des moines, joutes oratoires sur fond de philosophie bouddhiste qui se déroulent presque chaque jour. Il y a plusieurs niveaux de lecture de cette discipline mais en substance voilà ce qu’on peut en dire:

Le moine debout défie intellectuellement le moine assis sur la doctrine que celui-ci pense avoir assimilé. Il pose des questions qui poussent le moine assis à être rigoureux dans son argumentation et à clarifier son raisonnement. Le but étant de se libérer des perceptions erronées et de la souffrance.

On peut également souligner la dimension presque chorégraphique du moine debout qui avance, recule et tape de très loin avec sa main droite dans sa main gauche pour clore le débat et passer à une autre question.

Dans la symbolique ce claquement de mains est là pour rappeler l’épée de Manjushri qui fend les nuages de l’ignorance.

Fabrication des torma

A l’issue du débat, je tombe sur des moines en pleine fabrication des torma. Les torma sont des gâteaux tibétains faits à base de tsampa (farine d’orge grillée) et utilisés comme offrandes dans les rituels de protection.

Des moines de Sera préparent des torma en vue d’un rituel de protection
Torma recouverte de beurre teinté d’ocre
Vue lointaine sur le Potala depuis le monastère de Sera

Le monastère et l’université monastique de Sera ré-établis en Inde

Suite à la répression par le gouvernement chinois et afin de conserver la tradition et le niveau de ces trois grands monastères et grandes universités monastiques, le gouvernement tibétain en exil a fait construire en Inde (avec l’aide du gouvernement indien) des monastères du même nom et de la même qualité.

Le pendant indien du monastère de Sera se trouve depuis 1979 à Bylakuppe dans l’état du Karnataka au sud de l’Inde et la majorité de ses moines sont issus de communautés de réfugiés tibétains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s