La mosquée de Langmusi

A la frontière entre le Sichuan et le Gansu, dans la préfecture autonome tibétaine de Gannan, perché à 3325 m d’altitude dans un décor d’Alpes suisses, un village de 4000 âmes du nom chinois de Langmusi (Taktstang Lhamo en tibétain) abrite les monastères bouddhistes de Kirti et Sertri mais aussi une bien jolie mosquée !

La ville de Langmusi n’est pas située dans la Région Autonome du Tibet, c’est l’une des enclaves tibétaines à cheval suer les provinces du Sichuan et du Gansu. La carte représente la Région Autonome du Tibet ainsi que les préfectures tibétaines situées dans les provinces avoisinantes / Crédit carte Wikipedia: Subdivisions administratives autonomes tibétaines de la république populaire de Chine

A Langmusi dire que le Bouddhisme et l’Islam vivent très bien côte à côte n’est pas juste une vue de l’esprit. Depuis le complexe monastique de Kirti, on aperçoit la mosquée (à droite du grand stupa blanc). C’est là que les Hui, musulmans chinois, viennent se recueillir.

Le style des mosquées du Sichuan et du Gansu sont un pur émerveillement de par leur originalité car aucune ne ressemble à ce qu’on a l’habitude de voir et elles ne se ressemblent pas non plus entre elles.

Quelle beauté !

A la droite du stupa blanc on aperçoit la mosquée de Langmusi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s